"Vous avez le talent, nous faisons le reste... PRESSAGE DE CDS /DVDS !"

Interview + concours - Inhepsie

Interview + concours - Inhepsie

INHEPSIE / Album ONIRIQUE

Pour marquer son 4ème album, Inhepsie se complète d’un guitariste soliste ajoutant une trame mélodique supplémentaire à l’orchestration de sa musique.
Entre clair et obscur, il règne toujours cette alchimie des opposées où la rencontre subtile de riffs percutants et de douces mélopées opère.
A la fois mélancolique et plein d’espoir cet univers musical invite l’auditeur à s’égarer dans le les méandres des émotions et de l’onirisme à travers des textes poétiques favorisant l’introspection.
Chacun y trouvera une résonance particulière à son écoute.
Plus énergique et à la fois plus intimiste que les albums précédents, Onirique se dévoile au fur et à mesure de 10 titres, évoluant dans un métal atmosphérique et symphoniques qui lui est propre.
On assiste à l’enchevêtrement quasi symbiotique de passages instrumentaux où des sensations s’éveillent ci et là au contact d’une note, d’un son ou d’un mot.
Une envolée musicale hors du temps qui surprendra par ses compositions et ses arrangements.
Un album puissant, profond et authentique !

photo

1. Salut à vous, il s’est passé sept ans depuis la sortie de votre dernier album, Obédience. Pourquoi ça a été si long ?
Cathy : Bonjour !
Effectivement, le temps écoulé a été long pour de multiples raisons :
La principale a été la recherche d’un guitariste soliste. Nous avons rencontré beaucoup de difficultés à trouver le musicien qui saurait allier la technique et le feeling…on souhaitait évoluer musicalement mais surtout pas dénaturer Inhepsie… il y a eu après des problèmes de mise en place liés à des contraintes géographiques qui nous ont beaucoup ralentis… C’est après que les problèmes techniques interviennent : outre les délais d’attente longs auprès des studios d’enregistrement, des prises de sons enregistrées ont été perdues, malchance informatique ? Bref, il a fallu continuer le travail dans un autre studio qui n’avait pas beaucoup de disponibilités donc nous avons attendu près d’un an pour enfin pouvoir finaliser le mixage. Entre temps Nico, notre bassiste quitte le groupe pour se consacrer à un projet perso. Un nouveau temps accordé à compléter le line up.
Il y a eu aussi un temps important de démarchage pour accéder à un contrat de promo intéressant et en parallèle, nos vie professionnelles et personnelles qui nous ont parfois accaparés… voilà, ce sont toutes ces étapes mises bout à bout qui ont quelque peu contribuées à ralentir la concrétisation du dernier album…

2. Le groupe qui entoure Cathy et Jean a changé depuis Obédience. Pouvez-vous nous présenter les nouveaux membres ?
Jean : Il y a deux nouveaux musiciens dans le groupe.
Adrien Rougé le guitariste soliste nous a rejoint il y a environ cinq ans, il a eu une formation au conservatoire et il continue actuellement ses études en musique. Il a fondé deux groupes « Triumph Without Glory (Death Core)» et « Weekend Palace (Melodic Hard Core) » mais ces groupes n’existent plus actuellement, il a aussi créé récemment un projet électro qui s’appelle « The Omega Stream ». Adrien est originaire de la Corrèze mais il habite actuellement à Bordeaux.
Daniella Coulon a rejoint Inhepsie il y a un an, elle aussi est passée par le conservatoire et elle continue également ses études dans la musique. Elle a fondé le groupe « Black Theory (Heavy metal)» et « Aeria (Rock Prog) ». Daniella est originaire de la Guadeloupe et elle habite actuellement sur Poitiers.

3. Malgré toutes ces années passées depuis le dernier album, et le fait d’être maintenant un groupe à cinq membres, avez-vous gardé la même façon de travailler ?
Cathy : Oui, c’est la même méthode : Je compose au piano et créé la ou les lignes de chant ainsi que le texte qui s’y rapporte.
Ensuite, Jean intervient au niveau de la structure rythmique puis chacun des autres membres peaufine sa partie…
C’est en dernier que j’ajuste les arrangements (violons, chœurs…) en fonction de la place restante afin de rendre homogène l’ensemble des morceaux.
Excepté sur le titre « Funambule » où Jean a créé en 1er un riff à la guitare ainsi que la session rythmique puis le reste est venu se greffer ensuite. D’ailleurs, on reconnaît clairement ses influences Thrash…

4. On note sur ce nouvel album une plus grande place laissée aux guitares avec notamment pas mal de solos et avec, pour résultat, un son plus metal. En recrutant un guitariste de plus, vous aviez dès le départ cette volonté de sonner plus metal que sur les réalisations précédentes ?
Cathy : nous voulions surtout enrichir la trame mélodique et accentuer le contraste musical existant…
Jean : Effectivement nous savions qu’en ajoutant des solos de guitare dans Inhepsie le résultat sonnerait plus « metal », mais les solos ont été ajouté bien après voir des années après avoir composé les titres donc de toute façon c’était visiblement notre évolution qui était prévue comme ça.
Niveau son ce n’est qu’une question de studio, Fabien Devaux du Outsider Studio est responsable des sons batterie, guitares et basse, ensuite Arthur Lauth du Brown Bear Studio a fait un mix qui fait sonner notre musique telle quelle est sur l’album, ces deux ingé-son font donc aussi partie de l’évolution du groupe, finalement.

5. Cathy, tes textes sont toujours très poétiques, ce qui est une vraie particularité dans le milieu du metal. D’où te vient ton inspiration ?
Cathy : Elle vient de mes émotions… j’aime décortiquer les mots et tout ce qu’ils peuvent susciter… C’est parfois un souvenir, ou juste une impression, une sensation, je les découvre pour en extraire les nuances, les images qui se présentent… c’est aussi la sonorité d’un mot qui m’attire : il y en a des plus doux que d’autres… c’est un travail d’introspection et de ressenti.
Les mots sont important : ils peuvent faire très mal, mais ils savent aussi être réconfortant, tout dépend de l’intention émise et bien évidement de leur sens…


6. Pour le précédent album, Obédience, vous étiez sur le label Brennus. Cette fois-ci, vous sortez cet album en indépendant il me semble. Pourquoi ce choix (s’il s’agit d’un choix) ?
Jean : Alors ce n’est évidemment pas toujours un choix mais ça dépend des opportunités qui se présentent à nous.
Le seul album d’Inhepsie qui a été vraiment produit et édité par un label c’est « Oracle » notre premier qui est sorti chez Heavenly Art Records (Sacral Prod) et distribué par Adipocère Rec. Tous nos autres albums ont été financés par notre association de production Prana Concept et des labels tel que Musea ou Brennus nous ont seulement distribués pour les albums « Orbe » et « Obédience ».
Pour notre nouvel album Onirique nous avons eu une proposition intéressante chez Volcano Records (un label Italien) et nous étions à la limite d’accepter car ils proposaient d’éditer les albums à leurs frais, mais finalement nous avons signé chez Dooweet Agency pour la promotion de l’album et la distribution. Ils nous placent avec des distributeurs tels que MVD aux USA, Season of Mist pour la France et Plastic Head Distrib. pour le reste de l’Europe et ça nous convient, on a également eu une proposition par M&O Music mais moins intéressante.
Dany : A l’heure actuelle, nous avons plus de chances de nous en sortir financièrement de cette manière que comme on l’avait fait précédemment. Sur Obédience, tous les frais étaient pour nous, et nous n’avions qu’un pourcentage misérable de bénéfices sur chaque album vendu.

7. Encore une fois, on a droit à un très bel artwork. Qui l’a réalisé ?
Jean : C’est Cathy comme à chaque album, elle réalise toujours les pochettes, livret CD et toute la com’ du groupe.
Sur les anciens albums, même si elle ajoutait des ingrédients elle partait toujours sur un visuel style photo qu’elle avait prise mais cette fois-ci elle a procédé comme ça seulement pour la pochette du single Ode à la nuit/Onirique. Pour l’album ce ne sont que des ingrédients qu’elle a travaillé un par un pour donner ce résultat, sans intégrer une véritable photo.
En tout cas c’est cool que tu aimes bien notre pochette, merci !

8. L’album sera disponible fin mars. Une vidéo est-elle prévue pour accompagner cette sortie ?
Jean: Oui bien sûr, il y aura le clip du titre Ode à la nuit puis une vidéo un peu plus « amateur » illustrant le morceau intimiste Est-ce important.
Quelques temps après la sortie de l’album il y aura un nouveau clip du titre Onirique et par la suite un ou deux vidéo-clip(s) sortirons en plus si ça se passe comme prévu.

9. Pour la quatrième fois, l’album porte un titre qui commence par O. Nous en avions parlé lors de la dernière interview et vous nous aviez expliqué pourquoi. Ce fameux coffret en forme de O verra-t-il le jour où ça reste pour le moment un fantasme ?
Cathy : Ça reste d’actualité mais la réalisation de cet objet semble périlleuse, les maisons d’éditions et duplications ne le proposent pas du coup il faut faire quelque chose de personnalisé et ça coûte cher.
En attendant on se réfugie dans une édition vinyle en supplément à ce nouvel album ce qui est sympa pour l’aspect collector.
Peut-être qu’un jour ce fantasme deviendra réalité…

10. J’ai remarqué aussi que, depuis Orbe votre second album, le titre éponyme est toujours glissé en avant-dernière position sur l’album. Hasard ou autre genre de délire / superstition ?
Cathy : Alors là sincèrement non, c’est une coïncidence. Il se trouve que le thème au piano d’Onirique est également dans l’intro de l’album et à la base ont souhaitait qu’il soit aussi au milieu et vers la fin donc on avait placé Onirique vers la fin et finalement nous avons supprimé ce thème qui revenait au milieu mais on a gardé l’ordre des titres.
Dany : Attention tout de même, l’idée du O pour le nom d’album étant née « au hasard » au départ (devenu presque une obligation depuis haha), je sens bien que cette nouvelle « coïncidence » ne nous oblige aussi à continuer… 

11. Cathy, depuis le dernier album, j’ai vu que tu avais participé, en 2014 je crois, au premier album de Rock Opéra, Foreign. Tu peux nous raconter comment ça s’est fait ? Je crois que le second volet sort bientôt, y participes-tu de nouveau ?
Cathy : C’était une très belle expérience et une belle rencontre avec Ivan Jacquin qui a réuni une quarantaine de musiciens et chanteurs de différents horizons sur ce projet.
Il a tout écrit, la musique, les textes et les lignes de chant donc c’était vraiment nouveau pour moi d’interpréter une ligne existante avec un texte en anglais. Ivan a dû me corriger d’ailleurs les erreurs de prononciations à plusieurs reprises mais ce fut vraiment surprenant d’entendre le résultat avec toute l’orchestration finale.
Pour le second volet, non je ne participerai pas, Foreign est une trilogie musicale avec une histoire et chaque chanteur est attitré à un personnage et je crois que mon personnage n’est pas dans le prochain CD, Ivan m’a proposé de participer à un autre projet il y a quelques temps mais je n’ai pas de nouvelles à ce sujet pour le moment.

12. La dernière fois, nous avions parlé de vos influences. Aujourd’hui, j’aimerais savoir ce que vous écoutez en ce moment et ce qui vous a fait vibrer en 2018 ?
Cathy : Une belle découverte cette année a été Irfan, j’adore !
Jean : Perso j’écoute toujours pas mal de vieilleries Heavy et Thrash haha ! Mais en ce moment en groupes actuels qui font de bons albums à mon goût en tous cas, il y a le live de Devin Townsend Project en Bulgarie, Mass Hysteria, toujours Gojira. Après j’aime aussi l’underground et je vais voir pas mal de petits concerts sur Poitiers, c’est hallucinant les groupes n’ont plus du tout de créativité, il y a un revival à la Spinal Tap c’est sûr mais pour le moment ce sont des groupes agréables à voir en live seulement car la qualité musicale n’est pas encore là, c’est du niveau démo du milieu des années 80 vivement, le gros groupe qui va rehausser tout ça…

13. Des projets de concerts ?
Jean : Oui bien sûr, nous n’avons pas fait de concert depuis longtemps et nous sommes pressés de nous retrouver à nouveau sur scène avec le nouveau line-up.
Je ne peux pas te donner de dates maintenant car rien n’est validé à part une ou deux mais toutes les news à ce niveau seront annoncées sur Facebook et sur notre site : www.inhepsie.com

14. Alors, que peut-on vous souhaiter pour cette année 2019 ?
Jean : Que la fin du monde n’arrivera pas avant le 29 mars, depuis le temps qu’on attend la sortie de cet album haha !!!
Nous ferons un maximum de promotion jusqu’à la fin de l’année alors nous espérons vraiment toucher un public assez large avec cet album et que les médias, radios etc nous soutiendrons au maximum s’ils le trouvent bien !

15. Merci à vous d’avoir pris le temps de répondre à nos questions.
Je vous laisse le mot de la fin.
Jean : Nous te remercions beaucoup pour cet interview. Nous espérons sincèrement que les lecteurs aurons envie d’écouter Onirique et qu’ils l’apprécieront ! 

Aux Porte Du Metal / Orion
http://auxportesdumetal.com/interviews/2019/Inhepsie2019-fr.html


[ CONCOURS ]

1 – Combien d’album a sorti le groupe Inhepsie ?
2 – En quelle année a été fondé le groupe ?
3 – Quel est le nom du nouvel album d’Inhepsie ?

Les 3 gagnants pourront écrire sur cette adresse e-mail pour donner leur adresse et je leur enverrai 1 Cd 2 titres : inhepsie@yahoo.fr


http://www.inhepsie.com
https://www.facebook.com/inhepsie
https://inhepsie.bandcamp.com/album/onirique

 

Offres promos

Offre promo - Clé USB
Offre promo - Merchandising
Offre promo - Vinyles
Offre promo - Imprimerie